Acquista Panettone Baj

Acquista Colomba Baj

Acquista Resta Baj

Confetteria Baj Piazza del Duomo

La Confetteria Baj

La Confetteria Baj déménagea de la rue Broletto directement sur la célèbre Plâce du Dôme, et elle en devint un élément caractéristique, le point de rendez-vous de la haute société, ainsi qu’une destination pour les visiteurs et les touristes.

Les anecdotes, les histoires de vie liées à la Confetteria Baj, sont beaucoup, concernant soit Giuseppe, soit son épouse Teresa Campiglio, qui fut toujours à côté de son mari dans la gestion de l’entreprise et souvent égayait les clients en jouant du piano.

Les « Freguiatt »

À Milan il existait un métier particulier, disons de « sous-bois » : le « freguiatt » (dérivé de freguia, « miette » en dialecte milanais). Il s’agissait de la personne qui collectait les résidus et les miettes des boulangers et pâtissiers pour les revendre. On raconte que Giuseppe Baj donnait directement ses miettes aux pauvres, laissant les freguiatt sans travaille.

Filippo Tommaso Marinetti

Filippo Tommaso Marinetti, fondateur du Futurisme, était un habitué de la Confetteria Baj.

« Repaire de Futuristes »

La Confetteria Baj était fréquentée par beaucoup d’artistes, musiciens et écrivains qui la mentionnèrent et décrivirent dans leurs œuvres. Parmi les habitués, par exemple, rappelons le fondateur du Futurisme, Filippo Tommaso Marinetti (voir son Manifeste, réalisé avec la technique de la typographie cinétique), qui à Noël envoya toujours à ses amis un Panettone Baj avec des copies de sa revue « Poesia », qui à présent sont d’une extrême préciosité et presque introuvables.

Marinetti, dans ses mémoires, déclare de vouloir fabriquer un « panettone géant de bonté et de digestion rapide, destiné à chasser la pastasciutta préhistorique », mesurant six mètres de diamètre et deux de hauteur.

Il avait aussi rêvé de goûter le panettone en vol, à bord d’un Caproni.

Stampa Confetteria Baj con visibili il Duomo di Milano e la Centrale Termoelettrica di Edison

Image sur une carte promotionnelle. La cheminée de la centrale Edison est bien visible.

Le premier bâtiment en Europe éclairé par l’électricité

La Confetteria Baj, avec quelques bâtiments tout près, comme le café Cova, obtint un ‘record’ curieux : l’éclairage électrique. En effet, en 1883 la première centrale électrothermique d’Europe – et la deuxième du monde après celle de Chicago bâtie par l’ingénieur Colombo sur un projet Edison – fut mise en service exactement dans la rue Santa Radegonda.

Turbine Centrale Temoelettrica Edison

La centrale thermoélectrique réalisé par l’ingénieur Colombo sur un projet Edison, en 1883. La Confetteria Baj, avec le Teatro della Scala et Corso Vittorio Emanuele, vantent le record du premier éclairage électrique en Europe.

Le 26 Décembre 1883, à quelques pas de la Confetteria Baj, La Scala ouvrait sa saison avec « La Gioconda » de Amilcare Ponchielli, en provoquant l’émerveillement du public : La Scala fut en effet le premier théâtre du continent à être éclairé par l’électricité, et précisément par 2880 lampes à incandescence.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial